Le Growth Hacking B2B : une croissance audacieuse, oui, mais pas n’importe comment !

Article rédigé par Emilie

Le 17 juin 2020
"

Lire l'article

Echangez sur votre problématique avec nos conseillers.

Nouvelle tendance marketing, qui a séduit aussi bien les startups que les GAFAM, le Growth Hacking a trouvé sa place dans la liste des actions efficaces sur le web pour séduire le client et propulser la croissance d’une entreprise. Peu coûteuses et performantes, les techniques ont cependant cette particularité de devenir obsolètes aussitôt dévoilées à un public plus élargi. De plus, ce qui vaut pour une entreprise ne vaudra pas pour une autre, tant les outils dépendent du contexte dans lequel ils doivent être déployés. Le Growth Hacker doit donc repousser les limites afin de développer de nouveaux hacks, pour continuer d’approcher davantage de clients à qui présenter le produit. Véritables experts marketing du web, mais aussi spécialistes informatiques, voici quelques caractéristiques des stratégies menées par ces professionnels pour booster la performance des campagnes de prospection.

 

Point de Growth Hacking B2B sans Inbound Marketing !

Il est loin le temps où on pensait qu’il fallait aller chercher les prospects et s’imposer dans leurs paysages. Aujourd’hui, le marketing tient plus de l’organisation d’une rencontre entre les besoins d’un client et le produit qui y répondra. C’est tout l’enjeu de l’inbound marketing. Le Growth Hacking surfe allégrement sur cette tendance, qui permet une croissance intéressante à la société qui applique cette stratégie. Comprendre les clients et connaître leurs besoins vont permettre d’anticiper leurs comportements et leurs réactions. Les actions et les emails seront ainsi parfaitement ciblées, on saura où aller chercher les prospects sur le web, comment, et quels produits avancer. On pourra expérimenter des outils en analysant les retours pour ainsi les optimiser.

 

Automatisation et personnalisation, deux maîtres-mots en Growth Hacking

Une fois l’audience captée, les bonnes informations en main, on peut mettre en place le marketing automation : mettre en place des opérations automatiques grâce à des logiciels. Campagnes d’emailing, captation d’adresses email, … L’automatisation de ces tâches génère des résultats intéressants pour un faible investissement, parfait pour du Growth Hacking.

L’analyse du comportement des clients B2B accorde la possibilité de personnaliser le mail qui leur est envoyé. Ainsi, le suivi des prospects dans leurs évolutions dans le funnel de vente débloque différents contenus et en fonction de leurs états d’avancement. Chaque retour des leads devient l’occasion d’analyser les données et de générer une action qui permettra de les garder dans le circuit pour une performance plus nette.

 

Le marketing de contenu, savoir donner aux clients pour un ROI optimal

On a rien sans rien : la règle vaut également pour l’acquisition de leads. Les prospects ne vous donneront leurs adresses mail que s’ils perçoivent qu’il y a un échange gagnant-gagnant. Le marketing de contenu remplit ce rôle en mettant à disposition des contenus à forte valeur ajoutée afin de les attirer sur le site web. Articles de blog, livres blancs, vidéos, mais aussi contenus interactifs, donnez à voir à vos potentiels clients. En plus de vous positionner comme expert dans votre domaine, ils généreront du trafic et vous permettront de récolter des adresses mail. Un Growth Hacker vous conseillera de réutiliser d’anciens contenus : simples à recycler, remettez-les au goût du jour, adaptez leurs formats aux réseaux sociaux ou transformez-les en infographie. Voilà des contenus de blog neufs à moindre coût.

 

Le Growth Hacking sur les réseaux sociaux, Linkedin en première ligne

Linkedin se présente comme un formidable terrain de jeu pour les Growth Hackers. La difficulté réside dans la bonne dose sous risque de se faire bannir. Les actions profitent d’un bel espace, mais les limites ne sont pas loin. Ainsi, les techniques d’automatisation forment des méthodes intéressantes sur les réseaux. Visites de profils, récupération des adresses email, propulsion de contenus, plusieurs hacks permettent de gagner en visibilité et d’acquérir de nouveaux leads.

 

Le Growth Hacking, avant tout un état d’esprit d’équipe

La différence de réussite de certains hacks tient à l’état d’esprit de l’entreprise qui mène les campagnes marketing. Loin d’être l’œuvre d’une seule personne, c’est toute l’équipe qui doit adopter la stratégie dans sa manière de travailler. Le Growth mindset, c’est-à-dire l’état d’esprit de l’entreprise et de ses collaborateurs, détermine le succès. La curiosité et la volonté de pousser la société vers l’avant conditionnent et doivent accompagner toutes les démarches marketing.

Déléguez votre prospection et concentrez-vous sur la vente !

Partagez ce contenu